Association Dakina • Judee Gee, 11 rue Dorée, 84800 l'Isle sur la Sorgue

Contact: Claire Savenca 06 32 34 30 22 • clairesavenca@gmail.com

www.judeegee.com

www.clairesavenca.com

© 2017 by judeegee.com. Created by Claire Savenca and Judee Gee

  • Facebook App Icon

S'éveiller à sa vraie nature avec Judee Gee

Pratiques du souffle - chemin vers la complétude

Bien que la conscience du souffle ait été un élément essentiel dans des pratiques spirituelles depuis l’antiquité, la pertinence de la respiration et son utilisation en tant qu’outil thérapeutique dans les pratiques de psychologies contemporaines est relativement récente. L’importance de la conscience du souffle est reconnue dans plusieurs méthodes contemporaines de thérapie psycho-corporelle - thérapie primale, approche Reichienne, Intégration Posturale, Rolfing, Feldenkrais, Bio-enérgie, Gestalt...

 

Cependant la Rebirth-thérapie - développée par Leonard Orr au début des années 1970 - prône la respiration consciente et connectée comme le premier et le plus essentiel catalyseur dans les processus de transformation et de psychothérapie.

 

Depuis sa conception, la méthode a connu un grand succès comme outil de développement personnel. Ceci est sans doute dû à sa simplicité, sa puissance et son efficacité comme moyen d’accéder aux royaumes intérieurs, de guérir les traumatismes du passé et de transformer les systèmes de croyances limitatives en nouveaux paradigmes de perception, qui offrent beaucoup plus de choix et de liberté....

Lire la suite...

Articles de Judee Gee

L’alchimie de la relation consciente

L’amour n’est pas la réponse, c’est le devoir.

Martin Luther King Jr.

La relation consciente est probablement ce qui nécessite le plus grand dépassement de soi sur cette terre. Mais il n’y a sûrement rien de plus délicieux que la récolte que nous pouvons en retirer.

 

Du point de vue tantrique, le fait que deux personnes s’engagent dans une relation consciente en se lançant dans le voyage du couple, crée une structure sécurisante ainsi qu’un cadre au quotidien, pour une pratique spirituelle visant à la réalisation personnelle.

 

Dans une union tantrique, les innombrables situations relationnelles qui émergent de l’alchimie du couple sont consciemment utilisées comme moyens permettant de se questionner sincèrement, de comprendre et de transcender la structure de l’ego défensif...

Lire la suite...

L’intuition: invitation à la communion

L’intuition ouvre la porte de la vérité, des immenses mystères de l’existence,

et des non moins immenses mystères de l’être humain.

Comment développer votre intuition, par Judee Gee

Du fait que l’intuition est rapide et qu’elle agit à un niveau de conscience quasi subliminal, nous devons être très attentifs pour enregistrer les impressions que nous recevons. Très souvent, l’incessant bavardage de notre mental rationnel – auquel se rajoute l’irrésistible attraction de nos désirs personnels – pollue notre champ de perception consciente et nous amène à une interprétation erronée des événements. Les conclusions que nous en tirons et les actions qui en résultent vont peut-être nous aider à obtenir ce que nous pensons que nous voulons. Mais sans la capacité de discernement de la perception claire, de la compréhension et de la connaissance immédiate que notre intuition nous donne, nous allons rarement créer des résultats qui soient vraiment justes pour nous.

Lire la suite...

L'abondance est la récolte de notre héritage spirituel

“Nous ne sommes pas des êtres humains en recherche d’une expérience spirituelle, nous sommes des êtres spirituels vivant l’expérience humaine”

Pierre Teilhard de Chardin

La respiration consciente est un outil puissant de transformation personnelle et de libération. Avec la présence, le souffle conscient et la conscience, nous prêtons attention à la qualité de nos pensées, libérant les croyances limitatives et les remplaçant par une façon de penser plus assertive.

En appliquant le principe de l'acceptation de soi, nous découvrons la capacité d'accepter notre paysage émotionnel en changement perpétuel. Nous découvrons la valeur du lâcher prise et apprenons à nous abandonner à ce qui est. La purification consciente apporte une clarté à la fois au mental et au corps, et nous devenons de plus en plus responsables dans notre vie quotidienne, puissants pour générer, cultiver et créer.

Lire la suite... 

Pratiques du souffle - chemin vers la complétude
 

Bien que la conscience du souffle ait été un élément essentiel dans des pratiques spirituelles depuis l’antiquité, la pertinence de la respiration et son utilisation en tant qu’outil thérapeutique dans les pratiques de psychologies contemporaines est relativement récent. L’importance de la conscience du souffle est reconnue dans plusieurs méthodes contemporaines de thérapie psycho-corporelle - thérapie primale, approche Reichienne, Intégration Posturale, Rolfing, Feldenkrais, Bio-enérgie, Gestalt...

 

Cependant la Rebirth-thérapie - développée par Leonard Orr au début des années 1970 - prône la respiration consciente et connectée comme le premier et le plus essentiel catalyseur dans les processus de transformation et de psychothérapie.

Depuis sa conception, la méthode a connu un grand succès comme outil de développement personnel. Ceci est sans doute dû à sa simplicité, sa puissance et son efficacité comme moyen d’accéder aux royaumes intérieurs, de guérir les traumatismes du passé et de transformer les systèmes de croyances limitatives en nouveaux paradigmes de perception qui offrent beaucoup plus de choix et de liberté.

Qu’est-ce que la pratique du souffle ?

Par essence, la pratique du souffle reconnaît la respiration comme la ressource intérieure la plus simple, la plus naturelle et la plus puissante pour déclencher l’ouverture de notre état d’être intérieur.

 

Une séance typique démarre par un vécu de conscience personnel, exigeant une respiration pleine, connectée et consciente sur une durée de temps spécifiée. En se relaxant et en respirant dans un rythme circulaire, le « respirateur » maintient une attention focalisée sur les sensations, les émotions, les pensées et les souvenirs qui vont et viennent, expérimentant et acceptant ces phénomènes divers sans jugements ni interprétations.

 

Encouragé à se relaxer, à accepter et à lâcher-prise, le « respirateur » développe la conscience de son monde intérieur, vivant ses pensées et ses émotions avec une perspective différente, et créant progressivement une dynamique nouvelle dans le processus du souffle.

 

Compréhension et acceptation de soi

Comme soutien de la pratique, nous trouvons une philosophie qui encourage la transformation personnelle à travers la compréhension et l’acceptation de soi.

 

La Rebirth-thérapie reconnaît que le corps, l’âme et l’esprit sont fondamentalement liés et qu’un changement dans l’état d’un de ces aspects déclenche des changements dans les autres. En tant que thérapie naturelle et holistique, la méthode adhère à la vision que l’individu contient en lui-même toutes les ressources dont il a besoin pour se développer vers son plein potentiel créatif et spirituel.

 

De plus, la méthode recommande que l’état essentiel de la personne soit celui de l’équanimité - un état de paix et d’équilibre intérieur qui peut être re-découvert par un certain nombre de moyens ; premièrement, en regardant les expériences du passé, traumatiques ou non résolues, en les menant à une résolution et une intégration ; deuxièmement, en cultivant une attitude d’acceptation vers la nature cyclique des humeurs, des émotions et de l’existence elle-même ; et troisièmement, en développant la conscience du « soi » au-delà de la personnalité et de l’ego.

 

Chemin vers la complétude

Tandis que le « respirateur » respire, se relaxe et demeure conscient avec une attitude d’acceptation, une ambiance intérieure s’installe, qui permet à ce qui a été refoulé d’émerger à la surface de la conscience. Les pensées et souvenirs qui montent à la conscience ont également un contrepoint émotionnel et un point de référence physique dans le corps. Tandis que « le matériel » émerge et circule dans le corps/esprit, des tensions physiques sont affectées et éventuellement dissoutes, des émotions sont vécues et exprimées et des prises de conscience arrivent. Grâce au lâcher-prise physique et émotionnel, la respiration va s’approfondir, circulant plus pleinement et plus spontanément.

 

Le « respirateur » est accompagné pour résoudre et intégrer ses expériences du passé, libérant progressivement son corps/esprit des traumatismes antérieurs, il accueille alors une respiration qui circule avec plus de liberté et de facilité.

La dimension spirituelle du souffle conscient

Pour beaucoup de « respirateurs », la méthode ouvre à une dimension spirituelle d’expérience qu’ils n’ont jamais rencontrée auparavant. A un moment donné, souvent à la suite d’un moment de lâcher-prise et d’intégration, le souffle devient « libéré » : c’est comme si le corps redécouvrait soudainement comment respirer naturellement et sans effort. Des frontières se dissolvent et le concept de soi s’élargit, s’ouvrant sur une dimension vaste d’énergie, de lumière et de transcendance. Dans cet état, on est « dans la lumière », on « est la lumière.» L’expérience de respirer « dans la lumière » crée un état de relaxation, de guérison et d’harmonisation profonde. Les sentiments qui en découlent, de paix intérieure, de réconciliation et d’harmonie, peuvent être rapportés dans la vie quotidienne avec des résultats de longue durée.

 

Rendue plus puissante physiquement, psychologiquement et spirituellement, la personne se trouve libre d’exprimer sa créativité, davantage capable de s’adapter au mouvement de la vie et de participer à la création de la vie de son choix.


Pratiques du souffle dans le nouveau millenium

La Rebirth-thérapie est en évolution constante, et même si les chiffres concrets sont difficiles à établir, on peut estimer qu’il y a plusieurs milliers de praticiens professionnels du souffle conscient dans le monde aujourd’hui.

 

La technique telle qu’on la connaît actuellement est surtout reconnue en tant qu’approche psychothérapeutique de développement personnel.

 

La notion de respiration consciente comme outil efficace pour le développement de la concentration et de la présence est en train d’entrer rapidement dans les écoles, les hôpitaux, les entreprises et les universités. Tandis que nous continuons d’explorer, de rechercher et de développer cette méthode, nous sommes certains de découvrir encore des pistes de grande valeur ouvrant sur les dimensions spirituelles d’union, de communion et de transcendance.

 

Il n’y a aucun doute que les pratiques du souffle conscient vont finalement recevoir une reconnaissance en tant que méthode précise de thérapie transpersonnelle dans le domaine plus vaste des médecines holistiques qui sont en bonne voie d’être reconnues partout dans le monde.

Version originale écrite pour le magazine Breathe : Journal international de pratiques du souffle, n° 85, sept 2001, pages 6-7 (en anglais)

L’alchimie de la relation consciente
 

L’amour n’est pas la réponse, c’est le devoir.

Martin Luther King Jr.

La relation consciente est probablement ce qui nécessite le plus grand dépassement de soi sur cette terre. Mais il n’y a sûrement rien de plus délicieux que la récolte que nous pouvons en retirer.

 

Du point de vue tantrique, le fait que deux personnes s’engagent dans une relation consciente en se lançant dans le voyage du couple, crée une structure sécurisante ainsi qu’un cadre au quotidien, pour une pratique spirituelle visant à la réalisation personnelle.

 

Dans une union tantrique, les innombrables situations relationnelles qui émergent de l’alchimie du couple sont consciemment utilisées comme moyens permettant de se questionner sincèrement, de comprendre et de transcender la structure de l’ego défensif (1). La dynamique de couple devient le lieu principal pour la pratique spirituelle ; et c’est la responsabilité de chacun des partenaires de veiller à ce que cet espace reste net, sain et intègre. Dans ce contexte, le lieu que le couple partage – qu’il soit physique ou énergétique – représente leur espace sacré, le temple dédié à leur développement spirituel.

 

Afin qu’un tel programme réussisse, il est impératif que les partenaires aient une compréhension mutuelle très claire concernant le but de leur union. Ils doivent être alliés dans leur ambition. Une relation tantrique ne peut vraiment fonctionner que si les deux participants sont pleinement et également engagés. S’ils ont la même vision de l’objectif à atteindre, ils peuvent être de véritables partenaires – et c’est cela qui permet de naviguer à travers les conflits, mésententes, confrontations et batailles que tous les couples fermement engagés vont immanquablement traverser. Vivre en couple nécessite de faire preuve de courage, de persévérance, de confiance et de compassion non seulement vis-à-vis de soi-même mais aussi vis-à-vis du partenaire. Et par-dessus tout, cela nécessite de l’endurance. Quand le but est l’union divine et que le chemin vers elle est la communion humaine, il est inévitable qu’au cours du voyage vers notre destination, nous rencontrions tout ce qui est opposé.

 

L’union divine est la mort pour l’ego, et aucun ego sur cette terre ne disparaît sans se battre. Le couple devient donc le lieu par excellence pour la découverte et l’investigation de tous les moyens que l’ego utilise pour maintenir ses façons d’être égoïste, intéressé, indifférent et supérieur. Et comme si cela ne suffisait pas, il est fort possible que – au sein de cette dynamique relationnelle – se révèlent les aspects de la personnalité n’ayant pas atteint leur intégrité (2). Le bien-aimé, à qui nous nous abandonnions si volontiers au début de la relation, se métamorphose dorénavant en la plus détestable personne que nous puissions imaginer. Tant que les sois de l’ombre sont opérationnels et trouvent de la matière pour se nourrir, le couple va être testé jusqu’aux limites de son endurance. Heureusement, avec le temps, la régularité de ces guérillas va généralement en diminuant (mais pas leur intensité !).

 

Pour que le couple survive au processus alchimique exigeant de purification émotionnelle et psychologique qu’implique cet engagement tantrique, chacun doit aider l’autre à traverser les épisodes de jugement, de haine, de colère, de blâme, de peur, de critique, de cruauté et de désespoir que chacun est inévitablement amené à décharger sur l’autre tout au long de ce périple.

 

Ce sont exactement ces sentiments que l’ego défensif utilise pour construire son intolérante tour d’auto-protection. Grâce à l’expression des émotions négatives – au sein d’un espace de conscience, de présence et de tolérance établi précisément dans ce but – leur pouvoir est diminué, la tour se lézarde et les murs tombent. Il y a alors plus d’espace pour l’amour, la confiance, l’abandon et la fusion des âmes.
 

Le couple qui ose faire le voyage ensemble en conscience, qui ose accueillir, embrasser et contenir l’aspect sombre de la psyché humaine, est capable de véritablement comprendre ce que veut dire aimer et être aimé. Il peut faire l’expérience – au niveau cellulaire – de l’incomparable pouvoir du pardon en tant que force de guérison et de renouveau.

 

L’ultime défi pour le couple conscient est celui de l’acceptation. Si la relation est fondée sur la tolérance, l’acceptation et la bienveillance, alors elle disposera de ce dont les deux partenaires ont besoin pour leur plein essor.

 

Il n’y a pas de plus précieux cadeau à offrir qu’une présence consciente, capable de soutien et de bonne volonté. Dans le temple créé par la présence, le sentiment de sécurité intérieure se stabilise et la confiance augmente. Quand la confiance augmente, il devient possible d’atteindre et de partager la vulnérabilité. Et dans la vulnérabilité, nous sommes capables d’apprécier la véritable intimité. Si la réalisation de soi peut être décrite comme la capacité d’entrer en intimité avec tout ce qui existe, alors le couple conscient est bien équipé pour faire l’expérience de l’aboutissement de son projet.

 

La voie du couple tantrique n’est pas pour tout le monde. Elle est exigeante. Et elle est confrontante. Mais elle est aussi revigorante, dispensatrice de renouveau, de récolte et extrêmement passionnante. C’est une des voies pour atteindre l’union. Alors, si vous êtes déjà dans un couple amoureux et engagé, c’est très certainement un chemin très concret pour atteindre cette union.

 

Conseils pour maintenir le couple dans la conscience (3) :

 

  • Clarifiez le but pour lequel vous cheminez ensemble.

  • Réalisez des accords clairs et ensuite faites attention de bien les honorer.

  • Partagez les responsabilités ainsi que le pouvoir.

  • Transformez-vous vous-même plutôt que de pousser l’autre à le faire.

  • Partagez de façon régulière au sujet de votre réalité subjective.

  • Nourrissez le couple avec vos expériences extérieures.

  • Soyez scrupuleusement honnête et transparent : pas de secrets, pas de non-dits.

  • Ensemble, soyez clairs au sujet de l’argent.

  • Osez être vous-même.

  • Ayez de la reconnaissance vis-à-vis de votre partenaire et faites son éloge de façon régulière.

  • Passez du temps dans des projets communs.

  • Entraînez votre couple à l’expression des émotions primaires.

  • Faites l’amour régulièrement (que vous en ayez envie ou non).

  • Cherchez ce qui permet la connexion plutôt que la séparation.

 

L’amour humain le plus élevé reflète l’amour divin.

Rumi

(1) C’est cette part de la personnalité qui est tout particulièrement responsable du maintien du sentiment illusoire qu’il existe un soi séparé, et c’est donc cette part qui est à l’origine des souffrances psychologiques, des mal-être émotionnels, ainsi que des états d’esprit mélancoliques.

(2) Intégrité, ici, est utilisé à la fois dans le sens d’intégralité, de robustesse; ainsi que dans le sens d’honnêteté, droiture, justesse morale.

(3) Extrait du stage “Le couple conscient”, par Judee Gee, 2003.

Journal : Rêve de Femmes. Issue n°19, Eté 2010

L’intuition: invitation à la communion

L’intuition ouvre la porte de la vérité, des immenses mystères de l’existence,

et des non moins immenses mystères de l’être humain.

Comment développer votre intuition, par Judee Gee

 

 

L’intuition, notre capacité à percevoir la vérité et à recevoir intérieurement une connaissance directe(1), est une capacité innée qui nous est bien utile pour diriger notre route à travers les innombrables défis de notre vie quotidienne. Elle nous aide à discerner ce qui est réellement en train de se produire, ce qui est réellement en train de se manifester, et ce qui est véritablement essentiel dans l’expression, à chaque instant, des événements et des interactions dont nous faisons l’expérience.

 

Du fait que l’intuition est rapide et qu’elle agit à un niveau de conscience quasi subliminal, nous devons être très attentifs pour enregistrer les impressions que nous recevons.

 

Très souvent, l’incessant bavardage de notre mental rationnel – auquel se rajoute l’irrésistible attraction de nos désirs personnels – pollue notre champ de perception consciente et nous amène à une interprétation erronée des événements. Les conclusions que nous en tirons et les actions qui en résultent vont peut-être nous aider à obtenir ce que nous pensons que nous voulons. Mais sans la capacité de discernement de la perception claire, de la compréhension et de la connaissance immédiate que notre intuition nous donne, nous allons rarement créer des résultats qui soient vraiment justes pour nous.

En tant que voix de notre âme, l’intuition a un but premier : nous permettre de nous connecter à notre essence et de vivre notre vie en accord avec la sagesse de cette essence. Dans ce but, l’intuition ne va pas seulement nous indiquer la nature véritable des choses et leur signification dans notre vie. Elle va aussi nous montrer le lien intrinsèque qui existe entre nous-mêmes et le monde complexe et multidimensionnel avec lequel nous sommes constamment en interaction.

 

La perception intuitive nous aide à comprendre comment les nombreuses facettes de notre personnalité jouent avec le monde, comment elles contribuent aux événements innombrables que nous provoquons. Grâce aux prises de conscience que nous faisons, nous gagnons en liberté par rapport à nos comportements inconscients et compulsifs, en grande partie responsables de nos souffrances. Au fur et à mesure que nous grandissons intérieurement, notre perception du monde qui nous entoure s’élargit. Notre vision approfondie nous montre alors que cette lutte que nous avons menée pour notre libération, en nous bagarrant avec nous-même, est clairement reflétée par notre entourage. Les symptômes de peur, de méfiance et d’isolement abondent. De nombreuses personnes sont bloquées par la peur et leur position par défaut est une position de défense, puis de résistance. Nous avons besoin de courage pour baisser la garde, pour embrasser le  monde et lui permettre de nous atteindre. L’ouverture du cœur est un choix, le choix par excellence pour cheminer vers la complétude.

 

Pour que l’intuition puisse vraiment fonctionner, nous devons être disposés à devenir vulnérables et à être vus et sentis dans notre vérité par les personnes de notre entourage. Nous devons placer notre confiance dans la sagesse de notre cœur et dans la bonté du monde, puis de façon systématique transformer toutes les croyances précédemment inconscientes ayant pu nous faire penser autrement.

 

Quand nous nous engageons sur la voie du développement de notre intuition, nos sens intérieurs s’ouvrent et nous devenons capables de sentir, d’entendre et de voir à un niveau plus subtil. Nous découvrons un monde qui est plus que disposé à nous ouvrir ses mystères. Lorsque nous apprenons à observer, à recevoir, à écouter et à entendre, nos relations deviennent plus véritablement interactives et révèlent leur potentiel comme source réelle de nourriture pour le cœur et l’âme.

 

Du fait que notre sentiment trompeur d’isolement diminue et que nous acquerrons la compréhension sensorielle de l’interconnexion entre toutes choses, notre esprit fait un bond quantique du moi conscience (soi défensif)(2) au nous conscience (soi supérieur)(3), et les résultats de nos actions s’orientent vers un bien-être collectif. Ayant l’intégrité comme principale priorité, nous sommes mieux équipés pour répondre véritablement, avec sagesse et justesse, aux demandes du moment. Une réponse juste produit un effet signifiant. Cela crée de la clarté, du calme, et un sentiment de sécurité tangible. Quand nous honorons notre intuition, nous créons un monde plus sûr, à la fois pour nous et pour les autres. En procédant de la sorte, nous devenons un membre apprécié de la collectivité à laquelle nous appartenons et à partir de là, rassuré au sujet de notre place et de notre valeur, notre horizon s’élargit.

 

L’existence nous confie de plus en plus de choses à propos de ses mystères et nous apprenons à accepter les paradoxes, les contradictions et les oppositions. N’étant plus dérangés par les paradoxes, nous allons plutôt nous en émerveiller. Quand notre vision s’ouvre, elle s’approfondit aussi. Nous voyons comment le monde est un lieu de polarités, où chaque aspect peut avoir sa place ainsi que son expression. En tant que participant à cette expression de tout ce qui est, nous réalisons que l’existence soutient aussi le projet de totalité et d’intégrité. Nous faisons partie du voyage de guérison, du retour au Tout. Nous sommes conscients que tous ces drames et ces désespoirs occasionnels nous offrent en fait un périple qui n’a pas de prix.

 

Si nous acceptons et honorons tout ce qui est, si nous voyageons en direction du centre de nous-même, notre monde intérieur s’épanouit et nous rencontrons d’immenses espaces lumineux où être, tout simplement. Dans ces espaces, règnent silence et paix, amour et communion. Notre intuition nous ramène à la maison, à la source de nous-même, à notre essence, à notre véritable état d’être. Dans cet état, nous trouvons la complétude, l’unité et la joie profonde d’être de retour au foyer. Et quand nous nous établissons dans l’équanimité de cet état intérieur, nous découvrons, à notre plus grande joie, qu’il est également reflété dans notre monde extérieur.

Écoutez votre cœur, il connaît toutes choses.

Paulo Coello

 

(1) The Concise Oxford Dictionary

(2) et (3) “Les quatre aspects du Soi”, par Eirik Balavoine. Conférence GIC, Autriche 1996.

 

Journal : Rêve de Femmes n°19, Eté 2010

L'abondance est la récolte de notre héritage spirituel
 

“Nous ne sommes pas des êtres humains en recherche d’une expérience spirituelle, nous sommes des êtres spirituels vivant l’expérience humaine.”

Pierre Teilhard de Chardin

 

La respiration consciente est un outil puissant de transformation personnelle et de libération. Avec la présence, le souffle conscient et la conscience, nous prêtons attention à la qualité de nos pensées,
libérant les croyances limitatives et les remplaçant par une façon de penser plus assertive. En appliquant le principe de l'acceptation de soi, nous découvrons la capacité d'accepter notre paysage
émotionnel  en changement perpétuel. Nous apprenons la valeur du lâcher prise, à nous rendre à ce qui est. La purification consciente apporte une clarté à la fois au mental et au corps, et devenons de plus en plus responsables dans notre vie quotidienne, puissants pour générer, cultiver et créer.

Cependant, si nous restons identifiés à l'idée de nous-même comme étant  « des êtres humains en recherche d'une expérience spirituelle », nous continuerons à rencontrer les limitations imposées par cette prise de position par rapport à la vie; une expérience humaine comme un travail sans fin de lutte

et d'effort; la libération émotionnelle suivie par une accumulation émotionnelle suivie par plus de libération émotionnelle.

 

Le manège émotionnel de la vie « avant la respiration consciente» est trop présent pour la plupart d'entre nous « après le travail du souffle », même si nous appliquons les cinq principes de la méthode (inspir, expir, conscience, acceptation et justesse) aussi bien que possible. Et pourquoi cela ? Certainement parce que nous oublions la notion de  « verticalité ». Nous oublions que « nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine ». Nous oublions nos origines. Nous oublions notre innocence originelle, notre essence divine. Et en choisissant d'oublier la vérité fondamentale de qui nous sommes vraiment, nous nous condamnons à vivre dans un monde de manque et de besoin. Dans un tel monde, nous cherchons à l'extérieur ce dont nous croyons manquer en nous-mêmes. Nous voulons atteindre, chercher, attraper... Obsédés par le manque, nous devenons névrosés avec le besoin. Nés dans un monde de pauvreté spirituelle, nous vivons puis nous mourrons dans un cercle vicieux de manque et de besoin. La prospérité financière peut nous aider à mener une vie de souffrance plus confortable, mais ne nous apporte pas l'abondance.


Le concept de la « verticalité » nous offre les moyens par lesquels nous pouvons transformer le cercle vicieux de la souffrance humaine en une libération humaine dans une spirale d'affirmation de la vie. Une fois que nous nous reconnaissons en tant qu'êtres spirituels avec des origines divines, nous nous alignons naturellement avec l'Esprit. Notre posture s'améliore, nous assumons notre vraie stature, exprimant la dignité inhérente à une si noble lignée. Nous respirons plus librement.
En utilisant le souffle conscient et l'intention en conjonction avec la conviction de notre accès illimité à la lumière, à l'amour et à l'abondance, nous nous nourrissons en conscience des qualités dont nous avons besoin - et nos besoins sont alors satisfaits. L'accomplissement nous mène à une grande plénitude, à la gratitude. Et une fois que nous intégrons la gratitude dans notre vie quotidienne et que nous la cultivons, nous commençons à vivre l'abondance comme une réalité de tous les jours.


Le concept de la « verticalité » devient réalité à travers une pratique régulière de la méditation, une discipline personnelle qui développe notre sens de l'origine divine et de l'innocence. A travers la méditation, nous cultivons la concentration, la présence et la conscience. Nous devenons conscients non seulement de notre Soi qui observe, mais également de la manière dont nous nous nourrissons de toutes nos expériences, qu'elles soient jugées 'positives' ou 'négatives' par notre mental discriminant. L'intégration consciente de notre myriade d'expériences nous apporte prises de conscience, compréhension et sagesse; et c'est une véritable richesse.

Quand nous intégrons le concept de la verticalité dans la pratique du souffle conscient, nous transformons la méthode, activant la dynamique de la spirale qui est ascendante, enveloppante et qui donne de la clarté. Avec cette dynamique, les prises de conscience libératrices deviennent une part naturelle de l'existence quotidienne et chaque nouvelle prise de conscience donne de la dynamique au mouvement de la spirale. Nous reconnaissons nos origines divines et ainsi nous nous acceptons comme créateurs de notre propre expérience de la vie. Nous choisissons les pensées qui nous nourrissent, les pensées qui mènent à l'accomplissement de nos besoins. Nous choisissons l'abondance et donc l'abondance devient notre récolte naturelle.

Breathe magazine : August 1996